La Vierge de Rocamadour monte à Paris !!

Publicités
Publié dans Annonce, Rencontre

Samedi 25 Novembre – 7ème nuit de la Terre Sainte à Sainte Anne d’Auray

Image | Publié le par

21-23 novembre : Conférences pour tous à Montpellier et Béziers

Image | Publié le par

Saint Arnould de Metz et le miracle de la bière

Eh oui, il existe un miracle avec de la bière ! Il est attribué à saint Arnould de Metz, saint patron des brasseurs lorrains. Car oui, il existe aussi un saint patron pour les brasseurs ! Et même deux en réalité, avec saint Arnoult de Soissons, en lien avec les bières trappistes. Mais restons concentrés : qui est donc saint Arnould de Metz ?

00

Evêque, précepteur de Dagobert, puis moine !

Le petit Arnould naît en 582 en Lorraine, près de Nancy, dans une grande famille de la noblesse franque. Dès l’enfance, il mène une vie pieuse et tournée vers les autres, et songe rapidement à devenir ermite. Mais ses parents parviennent à le marier en 610. Trois ans plus tard seulement, il est nommé évêque de Metz, une fonction très importante à l’époque, aussi bien pour la vie de l’Eglise que pour la gestion du royaume ! On lui confie alors même l’éducation du futur roi Dagobert (qui a peut-être oublié la partie sur l’habillement… enfin bref). En 629, Arnould réalise finalement son rêve de toujours : il démissionne de sa fonction épiscopale, et crée un ermitage avec quelques autres frères, pour y prier et s’occuper des pauvres et des lépreux. Il y meurt en 640… Mais l’histoire ne fait que commencer !

Le miracle de la bière

L’année suivante, les habitants de Metz entreprennent une expédition pour rapatrier le corps de leur évêque défunt depuis son ermitage vers Metz. Imaginez la scène : 700 personnes en procession, un soleil de plomb en plein mois de juillet, et toutes les gourdes à sec. Que faire pour continuer ? Qu’à cela ne tienne, le duc de Nothon, qui dirige l’expédition, prie alors Saint Arnould, en espérant un miracle. A l’instant même, les tonneaux se remplissent de bière, permettant à tout le monde de se désaltérer et ainsi de terminer l’expédition !

1

« Le miracle de Saint Arnould » par Jean-Baptiste de Champaigne – Divine Box

Et aujourd’hui …

Encore aujourd’hui, ce miracle laisse des traces … bien présentes ! Saint Arnould est ainsi le saint patron des brasseurs lorrains, fêté localement le 18 juillet, date du miracle. Il est par ailleurs souvent représenté, notamment sur les vitraux, avec du houblon dans la main, ingrédient primordial pour le brassage ! Et pour la petite info, saint Arnould a eu plusieurs enfants, dont un nommé Clodulphe… le futur Saint Cloud ! Eh oui, comme en banlieue parisienne…

Et le péage de Saint-Arnoult alors ?

En fait, il existe sept saints Arnould/Arnoult ! Saint Arnoult d’Yveline n’a malheureusement rien à voir avec saint Arnould de Metz. Dommage, on aurait pu cumuler miracle de la bière et péage de Saint-Arnoult ! A l’inverse, saint Arnoult de Soissons mérite qu’on s’y attarde, car il est le saint patron des brasseurs belges, parfois affiché en tableau dans les abbayes qui produisent de la bière trappiste. Mais ce sera pour un prochain épisode …

2

Tableau représentant saint Arnould, patron des brasseurs lorrains – Divine Box

Pour en savoir plus

Pour déguster les meilleures bières du monde et apprendre tout un tas de choses passionnantes sur les bières trappistes, Divine Box vient de sortir un abonnement tout spécial : la box de bières trappistes. Chaque mois : 6 bières trappistes, 3 sous-bocks, et dans la première box : le « petit guide des bières trappistes » pour tout savoir et tout comprendre sur la bière trappiste ! Par ici pour les curieux.

Publié dans Annonce, Histoire

Le Cardinal Pie de A à Z, Edition de Paris, 2005, p. 7

« Vous tous, mes Frères, si vous êtes condamnés à voir le triomphe du mal, ne l’acclamez jamais, ne dites jamais au mal: Tu es le bien; à la décadence : Tu es le progrès; à la nuit: Tu es la lumière, à la mort: Tu es la vie. »

Cardinal-Pie-1024x748

Dernier mot d’ordre du Cardinal Pie (cathédrale d’Angoulême, le jour de la Pentecôte 1881, avant-veille de sa mort).

Source : Le Cardinal Pie de A à Z, Edition de Paris, 2005, p. 7

Publié dans Annonce, Livre

Chapelet pour la France à Tours

Le réveil des Tourangeaux :

Le chapelet pour la France de Tours fête aujourd’hui ses 2 ans! Cette action a été lancée après les attentats de Paris du 13 novembre 2015 par des étudiants de Tours.

Résultat de recherche d'images pour "Le chapelet pour la France de Tours"

 

 

 

 

 

Depuis deux ans, des jeunes et moins jeunes de différentes paroisses se retrouvent tous les matins de la semaine à 7h30 à la Basilique Saint Martin pour réciter le chapelet et la prière de la neuvaine pour la France lancée en 2015. Et ils attendont du renfort!

 

Publié dans Annonce, Rencontre

Prière pour la France de Marcel Van

Voici la Prière pour la France « dictée par Jésus » à Marcel Van (1928-1959), Religieux rédemptoriste Vietnamien en procès de béatification depuis 1997 pour ses apparitions.

index.jpg
Marcel Van est né en 1928 près de Hanoï (Vietnam) ; souhaitant devenir Prêtre, il entre dans une congrégation française en 1945. Arrêté par les communistes, il meurt en prison le 10 juillet 1959. Le 14 novembre 1945, Jésus s’est adressé à Marcel Van en lui disant : « Petit enfant de mon amour, écoute, je vais te dicter une prière et cette prière, je veux que les Français me la récitent »

La « Prière pour la France » dictée par Jésus à Marcel Van :

 » « Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton Amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que, remplie d’Amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester fidèles et de travailler d’un coeur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers. Amen »  »

index

Le Christ lui aurait alors ajouté qu’il apprécierait que les Français la lui récitent souvent : « Ô mon enfant, dis aux français que cette prière est celle-là même que Je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de Mon Cœur brûlant d’Amour, et Je veux que les français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récite aussi, mais tu la réciteras également en français ».

Marcel Van (1928-1959)

Publié dans Annonce, Prière