Les écoles d’oraison en France

Au XXe siècle, le père Henri Caffarel, fondateur des Équipes Notre-Dame, voulant initier tous les hommes à l’oraison, publie les Cahiers de l’oraison. Il accueille des retraitants dans sa maison de Troussures dans une école de prière et d’oraison (dont le nom n’est pas sans évoquer les maisons de prière protestantes).indexPrès de 25 000 personnes sont venues participer aux « semaines de prière », une étape importante de la vie spirituelle pour des personnes venues du monde entier. Après la mort du père Caffarel, la maison de Troussures, est devenue le prieuré de Cana, un important centre de retraites spirituelles dépendant de la Communauté Saint-Jean.

Ce cente propose néanmoins une retraite par an sur le thème de l’oraison. L’Institut Notre-Dame de Vie, dépendant du Carmel de France (et mis en place par le père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus) centralise aujourd’hui les activités des écoles d’oraison.

Des « écoles d’oraison » existent un peu partout en France et offrent chaque année des cycles de formation à ceux qui le souhaitent25,26.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Annonce, Formation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.